Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Recherche d'informations » CdC Vallée de l'Orne (Géographie & Histoire)

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

CdC Vallée de l'Orne (Géographie & Histoire)

  Ajouter au panier

Bordée par les vallées de l'Orne et de la Laize, la CdC est connue pour ses sites archéologiques, ses roches, et ses gisements de fossiles
Tumulus néolithiques et mégalithe attestent l'ancienneté de l'occupation humaine. Le chemin Haussé, voie romaine est encore visible



HISTOIRE
Le chemin Haussé, voie romaine reliant les antiques cités de Vieux et de Fort est encore visible. Relevant au Moyen âge de la puissante seigneurie des Marmion, la paroisse Notre Dame de May est patronnée par l'abbaye voisine Saint Etienne de Fontenay.
L'église médiévale, détruite en 1874 se composait d'une nef du Xlleme et d'un chœur de la fin du Moyen Âge.
Sous l'Ancien Régime et jusqu'au XXème, la population du village travaillait dans les fermes, propriétés de riches caennais, dans les moulins, et surtout dans les carrières à la fabrication des pavés. Les femmes travaillaient la dentelle aux fuseaux.
Aujourd'hui encore on peut lire dans le Dictionnaire Universel de la France de 1771 que « May était une paroisse de la campagne de Caen, dans la Basse-Normandie, à deux ou trois lieues au levant d'hiver de Caen ; intendance et élection de cette ville, diocèse de Bayeux, parlement de Rouen, sergenterie de Bretteville-sur-Laize ».

L'installation d'une mine de fer à la fin du XIXème siècle bouleversa durablement la vie du pays et attira plusieurs vagues de populations nouvelles, Italiens, Polonais, Russes.... Occupant plusieurs centaines d'ouvriers l'extraction dure jusqu'à la fermeture de la mine en 1968.
Pendant la guerre la mine garda son activité, puis travailla pour les Allemands. Ces derniers après s’y être cachée pendant les combats inondèrent les galeries et détruisirent les installations de jour.
Après avoir été pris et repris sept fois May-sur-Orne fut libérée en 1944 par les soldats canadiens. « Ce fut l'une des plus dures batailles de Normandie ». En effet, le 7 août 1944, dans un ultime assaut, les soldats canadiens du régiment « Maisonneuve » enlevèrent la petite cité. Ce fut sans doute la libération la plus longue, car il a fallu 16 jours aux troupes alliées pour faire un kilomètre. Le kilomètre qui séparait le pont de Saint-Martin-de-Fontenay du bourg de May-sur-Orne. 163 des 187 maisons de la commune furent rasées. La reconstruction nécessaire s'effectua entre 1952 et 1962.


GÉOGRAPHIE
Les communes de la Communauté de communes de la Vallée de l’Orne se situent chacune à une dizaine de kilomètres au sud de Caen.
Bordée par les vallées de l'Orne et de la Laize, la commune de May est connue pour son site archéologique, sa roche, le grès de May et ses gisements de fossiles, Trilobites et Ammonites. Proche de Fontenay-le-Marmion, les Tumulus et la Hogue et de la Hoguette datant du néolithique, sont classés monuments historiques.
Au sud de May-sur-Orne, la limite communale avec Laize-la-Ville et Clinchamps-sur-Orne suit le cours de la Laize, qui se jette dans le fleuve, l’Orne, au val de Clinchamps.
L’Orne marque la limite nord de la commune de Clinchamps-sur-Orne. Le village de Laize-la-Ville est bâti sur le flanc de la Laize, affluent de l’Orne. A proximité immédiate de la commune, se trouve le site géologique renommé appelé synclinal de May.






  • VALLEE DE L'ORNE
  • MONUMENT AUX MORTS A MAY SUR ORNE
  • MAY SUR ORNE : MONUMENT DES MINEURS
  • LA LAIZE
  • SILOS A MINERAI DE FER A MAY SUR ORNE
***