Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Recherche d'informations » L'activité du littoral

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

L'activité du littoral

  Ajouter au panier

470 km de côtes (2e région française)
101 000 emplois, soit près de 19% des emplois régionaux
Forte attractivité touristique
4 ports de commerce
13 ports de pêche
26 ports de plaisance



Étendu sur 470 km (350 km dans la Manche et 120 km dans le Calvados), le littoral occupe une place importante en Basse-Normandie. Ce qui la place au 2ème rang des régions françaises.

162 communes possèdent un accès à la mer, soit 9 % des communes bas-normandes, près de 250 000 habitants y vivent, soit 18 % de la population régionale.
Le littoral bas-normand concentre 101 000 emplois soit 19 % des emplois régionaux et offre ainsi près d’un emploi sur cinq en Basse-Normandie. Peu d’emplois sont directement liés à la mer. Le tourisme et l’immobilier jouissent de la présence maritime.

Si la mer reste le vecteur dominant du tourisme bas-normand, elle attire aussi bon nombre de jeunes seniors venus passer une paisible retraite vivifiante, plutôt sur l’ouest de la Manche et la Côte de Nacre. Le bord de mer attire aussi cadres, professions libérales et fonctionnaires.

Si toutes les activités liées à la mer confèrent un profil particulier à l’économie du littoral, l’agriculture apporte elle aussi sa touche discrète, surtout dans la Manche (agneaux de « pré-salé », production légumière).

D’autres activités tirent partie de la géographie. C’est bien sûr, en premier lieu, le tourisme. Le littoral profite autant de ses plages pour attirer massivement les touristes en été que du fait que les principaux sites visités se trouvent sur la côte. Un tiers des emplois bas normands des secteurs de l’hôtellerie – restauration (cœur de la filière touristique), et des loisirs, du sport et de la culture, se trouvent sur le littoral.

L’immobilier profite lui aussi de l’attractivité du littoral puisque les agences immobilières du littoral représentent près de 30% des emplois du secteur.

La pêche et l’aquaculture sont des secteurs économiques déterminants sur la côte du Bessin qui concentrent 20% des emplois et sur la côte Ouest Manche (7%). Les ports bas-normands sont assez spécialisés, puisqu’ils assurent 40% de la production de mollusques français (dont la coquille Saint-Jacques). L’activité conchylicole s’est beaucoup développée (203 entreprises en 2001 ; 1 230 emplois à temps complet) et a une place importante dans la filière française.

A la différence de la construction navale, la réparation et la construction de bateaux de plaisance maintiennent des perspectives de croissance. Ces activités sont principalement implantées autour de Cherbourg, Saint-Vaast-la-Hougue, Port–en-Bessin. En dehors du littoral, l’activité se développe dans la zone portuaire de Caen.

L’activité des quatre ports de commerce bas-normands (Honfleur, Caen - Ouistreham, Cherbourg et Granville) repose sur le trafic transmanche, tant pour le transport de marchandises que pour celui des voyageurs.

26 ports de plaisance en Basse-Normandie (10 000 places)





  • Ports de plaisance en BN
  • Chalutier sortant du port
  • Bouchots et tables à claires voies en basse-mer
  • Panorama de Port-en-Bessin
  • Cap et falaises de Barneville Carteret
***