Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Recherche d'informations » Cadre de vie, culture & média » Culture et médias » Gastronomie » La viande

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

La viande

  Ajouter au panier

La viande bovine normande, savoureuse et persillée bien connue des amateurs
Le goût si fin de l’agneau de pré-salé vient de la végétation chargée en sel des grèves où il pâture
Le cochon de Bayeux, au goût si caractéristique



LA VACHE NORMANDE

S’il est bien un animal qui se confond avec sa région, panachée de blond, de marron - fauve et de blanc, c’est la Normande, au point d’en être devenu emblématique.
La race bovine Normande fait partie des races dites mixtes (production de lait, production de viande).
Région à vocation essentiellement laitière, la Normandie produit avant tout une viande bovine d’origine laitière. Son lait riche, tant en Matières Grasses qu’en Matière Protéique est très recherché par les transformateurs et a contribué à la réputation des fromages et crèmes normands.
La vache de réforme reste encore la première source de viande rouge devant les veaux de boucherie, les bœufs et les jeunes bovins. Depuis plusieurs années, le jeune bovin, ou taurillon, se développe aux dépens du bœuf.
De plus en plus d’éleveurs s’engagent dans des démarches qualité
- La Filière Qualité Race Normande valorise la viande de race Normande à travers un Certificat de Conformité Produit (4000
éleveurs bovins de Race Normande adhèrent à la démarche FQRN)
- La procédure de reconnaissance de l’AOC pour le « bœuf traditionnel normand » (le bringé) se poursuit. Il s’agit d’animaux
mâles castrés, de race normande, nés, élevés et abattus dans les zones herbagères de Normandie. La ration se compose
d’au moins 60% d’herbe, avec exclusion de l’ensilage de maïs durant les trois derniers mois avant l’abattage, ce dernier
doit intervenir entre 30 et 48 mois.

L'AGNEAU DE PRE-SALE

C’est un agneau d’herbage de la race Rouge de la Hague (appelé également Roussin), ou bien Suffolk qui pâture la végétation parfumée, composée de plantes halophiles,(adaptées à la présence d’eau salée). Le goût si fin de sa chair vient de l’herbu des grèves où pâturent les moutons en pleine liberté
- 45 producteurs dans la baie du Mont-Saint-Michel - 5 650 brebis - Commercialisation sous la marque « Le Grévin »
- 71 producteurs dans les havres du Cotentin - 5 000 brebis - Commercialisation sous la marque « Agneau des Havres du
Cotentin »


LE COCHON DE BAYEUX

Issus d'un croisement entre le porc normand et la truie Berkshire au 19e siècle, le cochon de Bayeux, reconnaissable à son pelage blanc tacheté de noir, est réputé pour être rustique et fertile (10 à 20 porcelets/portée). Sa viande qui se démarque du produit standard est de plus en plus recherchée. Sa réputation est désormais internationale.
A Bayeux, un festival gourmand est consacré à cette race ancienne et rustique







  • Vaches normandes à l'herbage
  • Tranche de boeuf
  • Cochon de Bayeux
  • Tranche de jambon fumé
  • Moutons de pré-salé dans la baie du Mont-Saint-Mic
***