Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Recherche d'informations » Musiques actuelles : la déferlante bas-normande !

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

Musiques actuelles : la déferlante bas-normande !

  Ajouter au panier

Riche de 4 Scènes de Musiques Actuelles (SMAC), la Basse-Normandie offre à ses jeunes talents les moyens de conquérir le monde. Terre de festivals de renommée, elle fourmille de talents pop, rock, électro ou rap : Orelsan, Granville, Superpoze… la liste est longue !



LA NOUVELLE SCENE MUSICALE FRANCAISE …
Pop, rock, électro ou rap… les talents normands ont conquis l’hexagone comme :
- Orelsan : né à Alençon et basé à Caen, Aurélien Cotentin rempli de célèbres salles comme le Bataclan et participe à de nombreux festivals.
- Granville : originaire de Caen, le groupe formé en 2011 chante en français. Leur musique est d’influence yéyé. Le groupe a enregistré son premier album dans le studio Le Hameau, dans l’Orne.
- Concrete Knives : depuis leur signature en mai 2012 avec le label anglais Bella Union, le groupe fléro-caennais connaît une ascension fulgurante qui leur promet un bel avenir international.
- The Lanskies : formé à Saint-Lô et basé à Caen, le groupe a remporté ex-aequo en 2008 le tremplin des Vieilles Charrues.
- Jesus Christ Fashion Barbe : les 3 membres caennais du groupe sont les lauréats du célèbre tremplin des Vieilles Charrues en 2011.
- Superpoze : à seulement 20 ans, ce jeune prodige caennais s’est fait un nom sur la scène électro française.

… VOIT LE JOUR EN BASSE-NORMANDIE
La région est riche de 4 salles labellisée SMAC, Scènes de Musiques Actuelles, réparties sur les 3 départements : Le Cargö à Caen, le Big Band Café à Hérouville-Saint-Clair, la Luciole à Alençon et le Normandy à Saint-Lô. Il s’agit d’une convention signée pour 3 ans avec le Ministère de la culture, la DRAC et les collectivités locales qui s’engagent sur une aide au fonctionnement. L’objectif est de valoriser et de diffuser les musiques actuelles.

Cette richesse explique le foisonnement actuelle de la scène bas-normande. Les salles labellisées SMAC offrent leurs scènes de concert de taille intermédiaire (de 300 à 900 places) et des évènements tremplins, qui portent bien leur nom, dont le Tremplin Cargö AÖC. Elles offrent en plus un ensemble de services d’accompagnement pour les jeunes groupes prometteurs : salles de répétition, studio d’enregistrement, conseils, réseau et carnet d’adresse. Les groupes sont plus vite repérés et la Basse-Normandie est identifiée comme un vivier musical qui capte l’attention des professionnels du secteur. Atout supplémentaire : les salles SMAC travaillent en réseau, entre elles et avec les Transmusicales ou Les Vieilles Charrues.

UNE TERRE DE FESTIVALS
La Basse-Normandie propose 6 festivals de musiques actuelles et électro, de mai à octobre. Implanté de longue date comme Chauffer dans la noirceur depuis 1992 ou plus récemment comme Beauregard, chacun trouve et séduit son public dans des cadres atypiques. Lancé en 2009, Beauregard a attiré 58 000 spectateurs sur 3 jours en 2012. Il s’est rapidement imposé dans le panorama des grands festivals d’été en France. S’y ajoute le grand festival Papillons de Nuit, qui attire lui aussi autour de 50 000 participants.





***