Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Actualités

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

Chez Danone, le bio vient de Normandie


La marque bio de Danone, Les 2 Vaches, a sorti, début avril, deux nouveaux desserts lactés. Ils sont fabriqués dans l'usine du Molay-Littry, dans le Calvados

Quel est le point commun entre « les p'tits miam », des yaourts aux fruits à boire avec une paille, et le « crèmeuh » dessert au caramel ? Ces deux nouveautés de la marque Les 2 Vaches, sortis en avril, sont produits au Molay-Littry dans la plus petite des cinq laiteries françaises de Danone. C'est la seule qui transforme du lait issu de l'agriculture biologique. Quinze producteurs bas-normands, dix hauts-normands et la coopérative Biolait (20 % des volumes) livrent ce lait bio à la laiterie bas-normande. L'ancienne usine de Charles Gervais y transforme plus de 6 millions de litres de lait bio en crèmes desserts, flans, yaourts brassés qu'ils soient nature, aux fruits et à boire.
« Nous enregistrons une croissance de 10 % par an. Le bio représente maintenant plus de 16 % des volumes de lait de l'usine et environ 8 000 tonnes (dont 7 000 tonnes de yaourts brassés) », précise Christophe Audoin, le directeur général de Stoneyfield France. Sous sa marque Les 2 Vaches, la filiale de Danone vend un yaourt brassé de lait bio (de vache) sur quatre, en France. Et n'entend pas s'arrêter là. « La marque Les 2 Vaches se fixe une croissance à deux chiffres en 2015. On compte développer les desserts « gourmandises » et les produits laitiers pour enfants. Le nouveau yaourt à boire avec une paille leur est destiné ». L'usine du Molay-Littry, qui a fêté son centenaire en 2013, revient de loin. Au milieu des années 2000, après l'arrêt de la fabrication de la crème aux œufs, la production tombe à 28 000 tonnes. L'usine est alors menacée de fermeture. L'arrivée des « petits suisses » et des produits bio sauve ce site, qui emploie aujourd'hui 147 salariés. Désormais, les huit chaînes de production sortent 48 000 tonnes de produits finis : les Danette « grain de malice », les yaourts Fjord, les petits suisses Gervais et les flans Taillefine. « On est très flexible. L'usine est spécialisée dans les petites séries », explique Florence Chambon, la directrice de l'usine. Au total, 85 millions de litres de lait (conventionnel et bio) apportés par 194 producteurs, y sont transformés en yaourts brassés (42 %), en desserts à froid comme Danette (23 %), en fromages frais comme les petits suisses (21 %) et en desserts à chaud (14 %) comme les flans. http://www.les2vaches.com/
Ouest-France, 15 avril 2015, Guillaume LE DU




Les autres actualités


 
  • Laurence MEUNIER
    Présidente - Pôle Hippolia

  • Thierry VILLOTTE
    Président du directoire - Guy Degrenne

  • Éric NEYME
    Délégué régional - EDF

  • Philippe CASENAVE-PÉRÉ
    Président - SAS Legallais

  • Jean-Marc BUSNEL
    Acome

  • Hervé SAVOURNIN
    Président - Fédération Bancaire Régionale

  • Laurent BATTEUR
    PDG - Groupe Batteur

  • Frédéric GUERNALEC
    Président Basse-Normandie - Pôle MOV’EO

  • Michel COLLIN
    Président - CCI de Caen Normandie

  • Jean-Charles DUQUESNE
    Directeur R&D - La Normandise

  • Alessandro TABACCO
    Délégué régional - Carrefour Normandie

***