Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Actualités

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

Vire. La société Montéry-Gaillardet a été rachetée


La société de chaudronnerie viroise, qui emploie 43 salariés, a été reprise il y a quelques jours par un de ses concurrents. La transition se déroule en douceur et l'effectif est maintenu

Voilà plusieurs années que Rémy Anfray, le patron de Montéry-Gaillardet cherchait un repreneur pour sa société de chaudronnerie. « Je vais avoir 62 ans. Je songe depuis un certain temps à passer la main. J'ai entièrement confiance dans les nouveaux dirigeants avec qui nous travaillons depuis douze ans ». Depuis trois ans, la société connaît des hauts et des bas : « Des départs en retraite n'ont pas été remplacés, mais nous avons actuellement un carnet de commandes rempli. Nous sommes 43 personnes ». Depuis 1920, Montéry-Gaillardet (4,5 millions de chiffre d'affaires) transforme le métal et travaille les tôles. Son savoir-faire n'est plus à prouver. Les deux dirigeants girondins de Montage développement béton (MDB) ont racheté la société viroise début avril. Francis Calvinhac et Olivier Marsac sont deux ingénieurs à la tête de MDB depuis 2003, société basée à Bègles, près de Bordeaux : « MDB est un bureau d'études de cinq personnes, indique Francis Calvinhac. Nous sommes spécialisés dans la conception de centrales à béton. Nous réalisons les plans et proposons le montage à nos clients. » Notamment Lafarge, Cemex ou Point P. La fabrication de ces grandes cuves était jusque-là confiée à des sous-traitants, dont Montéry-Gaillardet, qui réalisait la moitié de son chiffre d'affaires avec les commandes de MDB. Avec ce rachat, MDB se dote d'un atelier « performant et de compétences », pour se lancer dans la fabrication. Cette synergie permettra de réduire les coûts et de viser une meilleure flexibilité. Montéry-Gaillardet gardera son nom. Francis Calvinhac devient le président de la société et son collaborateur Olivier Marsac assure le rôle de directeur général : « On a prévu de garder l'effectif et on se repose sur l'activité actuelle ». MDB va élargir son cœur de métier : « On ne fera plus exclusivement des centrales à béton », souligne Francis Calvinhac. http://montery-gaillardet.fr/
Ouest-France, 22 avril 2015, Cyrille Calmets




Les autres actualités


 
  • Laurence MEUNIER
    Présidente - Pôle Hippolia

  • Hervé SAVOURNIN
    Président - Fédération Bancaire Régionale

  • Philippe CASENAVE-PÉRÉ
    Président - SAS Legallais

  • Thierry VILLOTTE
    Président du directoire - Guy Degrenne

  • Frédéric GUERNALEC
    Président Basse-Normandie - Pôle MOV’EO

  • Éric NEYME
    Délégué régional - EDF

  • Jean-Charles DUQUESNE
    Directeur R&D - La Normandise

  • Jean-Marc BUSNEL
    Acome

  • Alessandro TABACCO
    Délégué régional - Carrefour Normandie

  • Laurent BATTEUR
    PDG - Groupe Batteur

  • Michel COLLIN
    Président - CCI de Caen Normandie

***